Comment faire son choix d'itinéraire ?

Partager cette page

L'orientation dans un raid est primordiale...Comme le dit si bien un proverbe d'orienteur : « il vaut mieux marcher dans le bon sens que courir dans le mauvais ! » Cette lapalissade paraît évidente mais encore faut il respecter une certaine méthode afin d'éviter les erreurs, ou du moins les limiter...

Méthode, vous avez dit méthode, mais quelle méthode ?

Voici quelques règles qui paraissent simples à appliquer...du moins en théorie ! Car, en orientation, rien ne remplace la pratique et l'expérience...donc, une fois ces quelques consignes intégrées, il vous faudra, carte et boussole en main, aller vous tester sur le terrain...

Allez, voici quelques trucs pour vous aider dans votre démarche :
Voici un exemple pour étayer mes explications : regardez ce choix d'itinéraire... prenez quelques secondes pour faire votre choix ou plutôt le construire...

Comment faire son choix d'itinéraire ?

alors, vous avez trouvé ?
Eh oui, cette exemple n'est pas si simple...
je vous fais languir, hein ?

Bon, OK, je vois que vous vous énervez, je vous donne mes tuyaux...

Attention  : contrairement à ce que l'on a tendance à faire naturellement au début, vous devez partir de votre arrivée pour construire votre itinéraire, c'est à dire de la balise au point de départ et non pas du point de départ à la balise !

1/ Définir ce que l'on doit trouver...

Comment faire son choix d'itinéraire ?C'est quand même important de savoir ce que l'on recherche...est ce une colline ou une dépression ? cela peut influencer notre point d'attaque...
en l'occurrence,  il s'agit ici d'une dépression car il y a une flèche sur le bord de la courbe de niveau...

2/ Choisir un point d'attaque

avant de foncer tête baissée sur un chemin qui va nous imposer par quel côté arriver sur le poste,
prenez le temps de choisir un point d'attaque...et c'est lui qui va vous imposer votre itinéraire !
un point d'attaque... quésaco ?

  • C'est un point que vous êtes sûr de trouver facilement sur le terrain (il ne faut pas qu'il soit plus difficile à trouver que la balise elle même !)
  • Comment faire son choix d'itinéraire ?Il doit être au plus proche de la balise car c'est de là que vous allez « attaquer » votre balise...plus il est proche, plus c'est facile...plus il est loin, plus la vigilance doit être accrue...on ne peut pas faire une visée précise avec une boussole (ou azimut précis...) sur une distance supérieure à 250m (1cm sur 1 carte au 1/25000 pour ceux qui ne suivraient pas...)...au delà, c'est aléatoire de trouver une balise si on a pas d'autres éléments pour nous recaler (repositionner) sur la carte...
  • Mais il est aussi fonction de votre niveau technique ! Donc, prenez un point d'attaque qui correspond à celui-ci...la prise de risque fait partie de l'orientation...qui dit prise de risque, dit pratique importante et maîtrise de l'orientation donc restez simple surtout au début...

dans mon exemple, je choisis le sommet au sud/sud-est de la balise (1cm sur la carte donc 250m sur le terrain vous vous rappelez ?) qui sera donné par le virage du sentier au sud...

3/ La ligne d'arrêt

C'est la limite à ne pas dépasser si vous avez raté la balise ! Cette ligne, il faut la définir par rapport à votre point d'attaque... cela peut être un chemin, un sentier, une végétation différente (sur une carte au 1/25000, zone de découvert en blanc ou forêt en vert), une rupture de pente, etc.

alors, sur mon exemple, il n'est pas évident du tout !

Comment faire son choix d'itinéraire ?Ici, elle est donnée par l'absence de courbe de niveau au nord de la balise...ce qui veut dire terrain plat...à l'est (courbes de niveau) et à l'ouest (1courbe de niveau fermée = sommet) de la balise, le terrain remonte (petit rappel : 1 courbe de niveau = 10m de dénivelé sur les cartes au 1/25000 ...)...cela me donne un couloir en direction de mon poste... je dois donc descendre de mon point d'attaque dans un premier temps (sommet), puis continuer sur un terrain plat sans remonter... je ne dois normalement pas louper et dépasser le poste en restant dans ce « couloir » que me donne le terrain, la dépression à rechercher se trouvant au milieu...
Malgré tout, si je dépasse la dépression, n'oubliez pas que je ne dois pas faire plus de 250m de mon point d'attaque au début de la dépression à trouver...et pas plus de 150m en terrain plat (absence de courbe de niveau...)

Ce n'est pas évident de se rendre compte de la distance parcourue en terrain accidenté et avec de la végétation et des obstacles au sol, je suis d'accord... cela vient avec l'expérience et avec l'utilisation de la méthode du décompte de pas que l'on expliquera ultérieurement...

4/ Points de passage (ou points de progression)

Comment faire son choix d'itinéraire ?

Cette fois-ci, on peut choisir nos points de passage (ou points de progression) du point de départ jusqu'à notre point d'attaque pour commencer notre progression...
virages, chemin de débardage, ruptures de pente, etc... des points évidents que l'on est sûr de voir...
Attention, ce peut être des points ou des zones qui sont proches de notre itinéraire et qui sont visibles de notre itinéraire : passage entre 2 collines, barres rocheuses, etc.

Cette réflexion méthodique va nous permettre de construire notre itinéraire...un itinéraire le plus sûr possible qui va limiter les risques d'erreur...
Petit conseil : attention à ne pas couper trop tôt...le terrain peut comporter des zones de lapiaz très difficiles à traverser... cela fait partie de l'expérience et la connaissance du terrain très spécifique...

Comment faire son choix d'itinéraire ?

et voilà !
Facile, non ?
Et maintenant à vous de jouer !

On peut même être plus précis pour ceux qui ont l'habitude :

Comment faire son choix d'itinéraire ?

Pour ceux qui ont moins l'habitude, j'expliquerai les différents moyens de progression dans mon prochain dossier...

Attention :

  • Pensez à toujours donner un coup de boussole quand vous croisez ou prenez un chemin afin de vérifier que c'est celui qui est sur la carte et que vous devez prendre ou croiser...la carte au 1/25000 est très précise (l'une des plus précise au monde !) mais n'est remise à jour que tous les 5 à 7 ans voire plus dans certaines régions...alors c'est une carte précise mais qui peut vite devenir aléatoire si vous ne faites pas attention et si la zone a été chamboulée par une exploitation forestière par exemple...
  • La balise est difficile dans mon exemple mais ma démarche reste la même sur des balises faciles... et si vous l'appliquez, vous verrez que votre marge d'erreurs sera très limitée...
  • Je ne saurais que trop vous conseiller de vous tourner vers un club de course d'orientation pour parfaire votre technique et votre pratique... même si les cartes sont très spécifiques et bien plus précises, la démarche et la méthode restent les mêmes... vous ne progresserez que plus vite !
Voici un lien de la fédération française de course d'orientation pour trouver le club au plus proche de chez vous : http://www.ffco.asso.fr/site%20guigui/indexacc.htm
Alors à vos boussoles !!!

Dossier rédigé par Rudy Gouy.

Comment faire son choix d'itinéraire ?

L'orientation dans un raid est primordiale...Comme le dit si bien un proverbe d'orienteur : « il vaut mieux marcher dans le bon sens que courir dans le mauvais ! » Cette lapalissade paraît évidente mais encore faut il respecter une certaine méthode afin d'éviter les erreurs, ou du moins les limiter...

Lire le dossier : Comment faire son choix d'itinéraire ?

Présentation du raid sportif ou raid nature

Le raid sportif se définit comme une manifestation se déroulant en milieu naturel, comportant un enchaînement de plusieurs disciplines sportives, et faisant appel aux capacités d'endurance des participants.

Lire le dossier : Présentation du raid sportif ou raid nature

Recherche dans le site